Proust et ses modèles. Les Mille et une nuits et les Mémoires de Saint-Simon

Corti, 1989

“Les Contes arabes ou les mémoires de Saint-Simon d’une autre époque”: voilà comment le Narrateur définit le livre qui sera—qui est—la Recherche. Qu’est-ce que réécrire? C’est la question que pose ce livre. Les Mille et Une Nuits et les Mémoires de Saint-Simon constituent moins deux livres modèles qu’un livre double, délimitant pour mieux les réunir le “côté de Scheherazade” et le “côté de Saint-Simon”. Tournant le dos à une classification de thèmes et d’influences, Dominique Jullien définit l’intertextualité comme une filiation et une généalogie, analyse les formes esthétiques qui régissent la réécriture (encastrement, inversion, indexation de la référence) comme autant de catégories herméneutiques révélant la dimension idéologique de l’intertextualité, et inscrit pour finir les livres modèles dans une relation de préfiguration avec le texte de la Recherche. Ce que ce livre s’attache à proposer, c’est en somme une herméneutique des mécanismes de l’intertextualité.