Récits du Nouveau Monde. Les voyageurs français en Amérique de Chateaubriand à nos jours (Paris: Nathan, 1992).

Le récit de voyage se situe à l’intersection du connu et de l’inconnu, de l’individuel et du collectif, de l’originalité et du cliché. Au cours des deux cents dernières années, nombreux sont les écrivains français, de Chateaubriand à Jean Baudrillard, qui ont visité l’Amérique et publié le récit de leur voyage. Malgré leur extreme diversité, tous ces récits cherchent à définir une experience individuelle par rapport à un fonds commun (composé d’idées reçues, de lectures préalables, de rêves et de mythes, d’images de toutes sortes) qui forme l’imaginaire du Nouveau Monde: pour chaque voyageur, il s’agit toujours, au fond, de (re)découvrir l’Amérique à son tour.
    Partant d’un topos initial (l’Amérique comme “Nouveau Monde”), l’analyse suit les réseaux thématiques et métaphoriques qui régissent la lecture de la réalité américaine par les voyageurs français et déterminent, au cœur même des itinéraires singuliers, la récurrence des représentations collectives que chaque voyageur confirme ou contredit, transforme ou renouvelle: la terre de Jouvence, la nouvelle chance, le monde naturel, le “désert”, la société primitive, le paradis, l’utopie, la démocratie, la civilisation de l’avenir, la nation cosmopolite…
    A partir de Chateaubriand, fondateur du discours moderne sur l’Amérique, et par delà la diversité des voyageurs, ce livre cherche donc à explorer la permanence d’un discours topique sur le Nouveau Monde.

IMG-7013_edited.jpg